CLAIRE PERADOTTO, INTERVIEW FOCUS!

PERADOTTO est partout (façades, devantures, dans les stades, sur les autocars, sur les trams…) et fait de la publicité diverse et variée sur tous supports (bâches, toiles, textiles, papier, adhésif, aluminium, PVC, bois, verre…). A la tête de cette entreprise à succès, une femme, Claire PERADOTTO. Au travail comme dans sa vie personnelle la diversification des tâches ne lui font pas peur. Entrez dans un monde de leadership au féminin.

  • Bonjour Claire. Merci d’avoir accepté cet échange, nous sommes ravies d’être là avec toi aujourd’hui.

> Avec plaisir!

  • PERADOTTO Publicité est une entreprise à succès. Tu dois en être très fière! Comment es-tu tombée dans la marmite de la publicité?

> Oui j’en suis fière, surtout parce que tout a débuté avec mon père. J’ai attrapé la fièvre toute petite, en regardant mon père œuvrer sur les affiches de présentation pour la devanture de différents cinémas. Mon père était un artiste. Il illustrer les films qui allaient toucher les gens, les faire rêver. Un jour il m’a demandé si je voulais reprendre les rennes et j’ai dit oui! C’était une évidence. J’y suis donc depuis 2000 et nous avons diversifié l’activité.

  • Combien y a t-il de salariés chez PERADOTTO?

> Je manage une équipe de 46 professionnels divers. Assistantes, ingénieurs, poseurs d’affiches, concepteurs… Que des personnes d’exception avec qui je prends plaisir à travailler. Il y a une formidable énergie entre nous tous, c’est ce qui fait le succès de la société!

  • Il y a une question qui me vient. En tant que PDG « Femme » et par rapport à un PDG « Homme », y a t-il une tâche qui te semble plus ardue ?

> Non. Aucune. Les femmes sont tout aussi capables que les hommes, voire plus! Je ne suis pourtant pas féministe. Pour moi le communautarisme n’est en aucun cas une réponse. Il est important de garder l’esprit ouvert. Ceci étant dit, je suis persuadée que les femmes sont dotées de grandes capacités. Le tout est de croire en soi, de saisir les opportunités et même d’aller les chercher ces opportunités. Souvent nous avons tendance à attendre que les propositions viennent à nous. C’est un tord dans le sens où nous sommes maîtresses de nos vies. A nous d’aller provoquer la chance. Nos droits et nos libertés gagnés sont précieux, il serait dommage de ne pas les valoriser. D’ailleurs, il y a un domaine important que les femmes doivent continuer à investir, c’est la politique. Nous avons des choses à dire. Nous avons des idées d’avenir pour nos enfants et les générations à venir, pour leur futur. Au niveau de l’éducation ou de l’environnement par exemple… Nous avons un rôle à jouer dans ce que sera la société de demain.

  • En parlant d’enfants, Tu en as deux c’est ça?

> Oui, 26 et 12 ans! Elles sont formidables! Ma grande fait d’ailleurs aussi partie de l’entreprise.

  • Et côté cœur?

> J’ai la chance de partager mon existence avec un partenaire de vie exceptionnel. J’ai beaucoup de chance!

  • Tu te doutes peut-être de ma prochaine question. Comment arrives-tu à jongler entre ta vie professionnelle bien remplie et ta vie familiale?

> Je savoure intensément et entièrement chaque instant pour ce qu’il est. Quand je suis au travail, je suis au travail et je m’y consacre pleinement. Mais, quand vient l’heure de m’occuper des miens, j’occulte tout le reste pour m’abandonner entièrement à ces précieux instants.

  • Et ta vie de femme dans tout ça? Il me semble primordial d’arriver à se dégager un peu de temps pour soi, pour conserver un certain équilibre. Y arrives-tu ?

> Indispensable! Vie personnelle et vie sociétale sont à ne pas négliger dans notre équilibre. Je dirai qu’il y a un temps pour tout. Et chaque instant mérite d’être vécu passionnément. Je fais beaucoup de sport, très important dans ma vie, je me débrouille toujours pour trouver un moment pour ça. Il est important de se ressourcer et d’avoir confiance en soi. J’avoue que le temps m’a aidé avec ça. Je me sens beaucoup mieux dans ma peau maintenant qu’étant plus jeune.

  • Quels sont tes projets à venir ?

> Je prévois de partir faire un trek avec des copines. J’ai envie d’aventure, de chevaucher de grands espaces… La liberté! Et puis, rencontrer de nouvelles personnes, de cultures et d’horizons différents pour s’ouvrir au monde, il n’y a rien de plus beau et de plus sain. Nous y sommes déjà, mais la société de demain sera une société d’échange et de mutualisation. Je crois vraiment en ce concept d’avenir.

  • Quelle est ta motivation principale?

> Le plaisir à chaque instant! Et puis l’échange, la transmission. Rien n’est plus gratifiant que de donner la main, de pousser vers l’avant une personne qui a envie d’accomplir des choses. Tout le monde a des rêves à réaliser, le tout est d’être motivés et prêts à en découdre. Pour résumer tout ça je dirai…. Ren quoi!

  • Ren?

> C’est ma device! Elle se symbolise par le chiffre 3. J’y vois une signification particulière par rapport à une anecdote d’étudiante en rapport avec une note que j’ai eue, une revanche ahahhah! Mais ça vient surtout de l’Egypte antique. Un concept qui se traduit par la bienveillance, l’humanité et la mansuétude de l’Homme de bien.

  • Que peut on te souhaiter pour l’avenir Claire ?

> D’arriver à faire évoluer les choses selon les principes du REN!

  • C’est tout le mal que nous te souhaitons dans ce cas! Merci Claire!

> Ce fût un plaisir!

Pour le mot de la fin, tout ce que j’ai envie de vous dire moi c’est… Plaisir et REN!!!

Shooting à PERADOTTO Publicité par Sarah Stefanie

- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani

- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani

- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani
- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani

- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani

- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani

- interview Claire PERADOTTO - ©Sarah Stefani

Le partage c'est la vie, partagez avec votre cercle!